messages à mon enfant dans le futur
Actu

Messages à mon enfant dans le futur

Quand on regarde nos enfants, on pense aux adolescents qu’ils seront, aux adultes qu’ils deviendront. On pense à des tas de choses qu’on voudrait leur dire au fil du temps et quand ils seront plus grands. Des conseils, des histoires, des choses qu’ils ont faites petits… On peut écrire un journal pour cela par exemple. Mais désormais, à l’ère du numérique, certains envoient des mails à leurs enfants. Des messages à mon enfant dans le futur, à lire dans quelques années…Un peu comme le principe d’enterrer une boite pleine de souvenir à n’ouvrir qu’à une certaine date, Google a imaginé une publicité dans laquelle un père créait une adresse mail à sa fille fraîchement née. Il lui envoyait des messages, photos ou vidéos du quotidien ou d’événements plus marquants. L’idée a fait son chemin et a inspiré des parents. Voyons cela.

Caroline et Thomas, parents de Sybil, 2 ans, et Manon, 1 semaine

Pourquoi?

  • Caroline : « Au départ, nous souhaitions juste réserver une adresse mail avec son nom et prénom. Une fois cela fait, ça m’a fait drôle, car je me suis demandé pourquoi ne pas lui écrire après tout ? Même si elle ne pourrait les lire que dans quelques années. Bien entendu, en faisant cela, je me suis dit que si quelque chose arrivait, ça serait géniale pour elle de pouvoir lire ses parents. J’avoue c’est un peu « pensé au pire » mais en même temps, je pense que ça pourra lui servir un jour. Car mon état d’esprit aujourd’hui ne sera peut-être pas le même dans quelques années et ainsi de suite. »
  • Thomas : « Je trouvais personnellement la démarche un peu glauque au départ. Envoyer des messages à mon enfant dans le futur ? Puis je me suis dit que ça pouvait malgré tout être intéressant pour elles et leur apporter quelque chose un jour. Mais je tente de me restreindre aux moments importants, sinon cela peut vite devenir n’importe quoi je pense. »

Le contenu :

  • Thomas : « Je lui raconte des moments importants, souvent avec une photo bien choisie. La sortie de la maternité pour elle, le jour où nous y sommes retournés pour la naissance de sa sœur. Je ne me fixe aucune fréquence dans ces messages. Je le fais quand je sens que j’en ai besoin, quand je sens que quelque chose d’important vient d’avoir lieu dans notre vie, donc dans sa vie. »
  • Caroline : « Thomas aime rester assez large dans son propos. Moi je me concentre sur les moments important de son évolution personnelle. Premiers pas, mots, vacances. Toutes les premières en fait ! Je me dis que ça peut leur faire plaisir de voir cela. De voir que nous étions bien là pour ces moments importants. Et puis elles pourront comparer tout cela avec leurs propres enfants ! »

Jusqu’à quand ?

  • Thomas : «  Pas de planning ! Nous verrons bien. Je me laisse porter. J’écris si j’en ressens le besoin. Je ne me force pas ! »
  • Caroline : « Leurs 18 ans ! On verra… »

Pierre, 34 ans, père de Magalie, 4 ans

Pourquoi cette démarche ?

« L’oral, ce n’est pas vraiment mon truc. J’ai donc commencé à écrire un petit journal dès sa naissance. Je ne sais pas si cela lui servira un jour. En tout cas, ce que je sais, c’est que moi-même, j’aurai aimé en savoir davantage sur mon enfance. Au mieux ça lui fera plaisir et peut-être que ça lui servira même. Au pire, ça la fera juste sourire ! Donc je n’ai rien à perdre. »

Le contenu

« Des détails dont je suis certains qu’elle ne se rappellera pas. J’évoque aussi doutes et inquiétudes de parent. Qu’elle est bien conscience qu’on a toujours voulu le mieux pour elle et que faire des choix n’est pas évident. J’essaie d’écrire au moins une fois par mois. »

Jusqu’à quand ?

«J’imagine pour les 18 ans, on verra. »

Charlotte, mère de Gaston, 5 ans

Pourquoi cela vous a interpellé ?

« Mère célibataire, j’ai l’impression que si il devait m’arriver quelque chose, personne ne serait en mesure de lui dire qui je suis, qui j’ai été avec lui et ce que nous avons vécu ensemble. JE me suis donc immédiatement dit que c’était une bonne idée d’envoyer des messages à mon enfant dans le futur. En plus, l’on dirait un peu de la science-fiction ! Je trouve la démarche facile, je peux écrire quand je le souhaite où je le souhaite. »

Le contenu

« J’écris 4 à 5 fois par an. Les premières fois, ses réactions à ces premières fois. Des conseils pour l’avenir par rapport à des choses que moi-même j’ai traversé. Mais j’essaie de ne pas être trop directive tout de même. Après tout, il faudra bien qu’il fasse ses propres expériences ! »

Jusqu’à quand ?

«J’aimerai lui donner les codes pour accéder au compte en cadeau pour un événement comme ses 18 ans ou son mariage !»

Et pour être sur de vivre des bons moments avec vos enfants afin de pouvoir les lui raconter, allez voir nos produits enfants pour partager de bons moments ensemble !