Huiles essentielles : 7 règles à respecter
Bien-être

Huiles essentielles : 7 règles à respecter

L’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine. Et compte tenu du large éventail existant, il est difficile de s’y retrouver. Passons en revue les pièges à éviter.

Les huiles essentielles fleurent bon le naturel. Cependant, elles restent des produits très fortement concentrés qui nécessite un usage averti. Pour bien se rendre compte du niveau de concentration, il faut mettre en relation la quantité de matières nécessaire pour obtenir quelques grammes d’huiles. Par exemple, pour obtenir 150 g d’huile essentielle de thym il faut 100 kg de thym. Ou encore pour obtenir 700 g d’huile essentielle de lavande il faut 100 kg de lavande. Parcourons quelques pièges à éviter.

Faire de l’automédication avec les huiles essentielles

Acheter un livre et suivre les instructions est périlleux. Mieux vaut faire appel à un professionnel médecin aromathérapeute, pharmacien ou aromatologue qui saura démêler le vrai du faux grâce à son expérience terrain. Lui seul pourra véritablement définir ce qu’il vous faut et les doses à respecter.

Usage des huiles essentielles de façon pure       

Prudence face aux éventuelles réactions allergiques. Appliquez une goutte sur l’avant-bras et si aucune réaction allergique ne se manifeste au bout de 15 minutes, alors vous pouvez poursuivre un usage plus conséquent. Il s’agit là d’une précaution de base mais qui peut éviter bien des désagréments. Des huiles comme la cannelle, le clou de girofle ou le laurier peuvent même causer des brûlures sur certaines personnes et nécessitent souvent une dilution avec une huile végétale ou un corps gras. N’oubliez pas de vous laver les mains après chaque manipulation.

Huiles essentielles et soleil        

Les huiles de la famille des agrumes sont photo-sensibilisantes. Il faut donc éviter de s’exposer au soleil après s’en être appliqué.

Huiles essentielles et grossesse

Pendant grossesse et allaitement, mieux vaut éviter bains et massages aux huiles essentielles. En effet, ces périodes de fortes sensibilités  sont peu propices à leurs usages. On préférera alors des eaux florales plus douces ou une dilution forte de l’huile. Là encore un professionnel sera tout à fait capable de vous guider sur la gestion de la concentration pour un usage en toute sécurité.

Stress et sommeil           

Bon à savoir, l’huile essentielle de mandarine verte est parfaite pour s’endormir. En effet, elle calme les peurs et angoisses. De même en période d’examens, d’entretiens, ou de changement de vie, on la recommande matin et soir. Une goutte sur un sucre ou une cuillère de miel. Bon et efficace !

Quelles huiles essentielles choisir ?

Si vous vous intéressé aux huiles essentielles, c’est pour vous apporter du bien-être, c’est que vous êtes sensible aux pouvoirs de la nature. Alors optez pour des huiles essentielles issues de l’agriculture biologique. Les seules sur le marché pour lesquels on reste certain de la traçabilité. Petit test qualité simple à réaliser soi-même. En faisant tomber une goutte sur un buvard, si une partie plus claire apparaît autour de la goutte, alors cela signifie que l’huile a été coupée avec de l’huile végétale. Autre test, l’huile essentielle de rose se gélifie entre 12°C et 16°C, alors que la menthe poivrée se cristallise à 12°C. Donc si ce n’est pas le cas, c’est également que ces huiles ont subies des modifications.

 

Huiles essentielles et homéopathie

On pourrait croire à une grande compatibilité entre ces deux mondes. Or ce n’est pas si évident que cela. Pour certains, cela n’a aucune conséquence. Pour d’autres, il ne faut pas mélanger les usages. Mieux vaut donc soit opter pour l’une ou l’autre des solutions ou au moins espacer les usages d’au moins 3 à 4 heures.

Huiles essentielles et conservation          

Lumière et oxygène sont les ennemis des huiles essentielles. Prenez donc garde a bien refermer votre flacon après usage et conservez le à température stable ambiante. La durée de vie est d’environ 5 ans même si certains vendeurs vous perleront d’un an pour vous pousser à consommer à nouveau. Les huiles essentielles d’agrumes, elles, se conserveront plus longtemps au réfrigérateur. Celles de bois ont une durée de vie de 4 ans et celles d’épices sont stables dans le temps.

Si les huiles essentielles vous intéresse, nous vous conseillons également la lecture de notre blog sur la sève de bouleau.