devenez matinal
Bien-être

Devenez matinal pour changer de vie !

Construisez votre rituel (ou routine) matinal

Quand on dit qu’on n’est pas du matin, c’est souvent dans la tête, la perspective de se lever pour aller s’enfermer au travail ne réjouit pas tout le monde. Si votre travail est une passion, possible que le réveil soit plus aisé. Ceux qui ont la volonté de changer leurs habitudes pour devenir matinal doivent se construire un rituel du matin. Vous aurez alors envie de vous lever plus tôt et ce rituel vous mettra de bonne humeur pour le reste de la journée. Ce rituel peut être une activité sportive, de la relaxation, écouter de la musique, de la lecture. Le réveil va s’associer à ce moment de plaisir et ne deviendra plus une contrainte. Devenez matinal !

Eliminez la fonction « snooze » de votre réveil et sautez du lit dès que le réveil sonne

Le réveil sonne, levez-vous. Les 5 ou 10 minutes grappillées grâce au rappel de votre réveil sont un piège qui perturbe votre organisme qui croit naïvement qu’il est reparti pour un cycle de sommeil alors qu’il n’en est rien. Sensation de fatigue et mauvaise humeur ont de grande chance d’être au rendez-vous. Ne réfléchissez pas, bondissez tel un tigre, ouvrez les rideaux, faites le lit, changez de pièce, faites tout pour qu’aucun retour en arrière ne soit possible. Une fraction de seconde cela sera difficile mais la récompense viendra juste après, vous serez de bien meilleur humeur.

Soyez à l’écoute de votre corps et devenez matinal

Après une ou deux journées marathon, on peut être au bout du rouleau dès 19 h mais on refuse généralement d’aller se coucher si tôt sous prétexte de vouloir profiter un peu de ses loisirs. C’est une erreur qui se paiera, il vous faut écouter votre corps. Les yeux qui piquent, des bâillements intempestifs, c’est le signal qu’il faut aller vous coucher sans attendre. Votre réveil le lendemain n’en sera que plus facile. A l’inverse, si vous luttez, et bien vous lutterez également au réveil le lendemain.

Back to basics, se coucher plus tôt

7 à 9 heures de sommeil par nuit c’est le tarif moyen. Votre objectif est donc de se coucher aux environs de 22 heures. Bien organisé, c’est tout à fait réalisable sans que cela soit vécu comme une frustration. Bien entendu, cela implique que vous ne rentriez pas du travail tous les soirs à 21 h. Il s’agit donc de tout un mode de vie à mettre en place mais les bénéfices sont colossaux vous verrez. Alors une petite tisane infusez dans notre théière fonte et hop au lit !

Activités calmes avant d’aller vous coucher et rituel du soir

Faites quelque chose qui vous détende avant d’aller vous coucher. La lecture, un bain ou une petite séance de relaxation semblent bien sur idéal mais si vous ne pouvez pas vous passez de votre smartphone ou de votre tablette, essayez au moins d’en diminuer la luminosité. Répétez les mêmes actions avant d’aller vous coucher (douche, lecture, crème, infusion, masque de relaxation…) vous conditionner votre organisme, vous le mettez en position de s’endormir paisiblement. Votre corps va comprendre que le mode sommeil va bientôt être à activer ce qui va faciliter l’endormissement.

Vaisselle du dîner évacuée, petit déjeuner préparé la veille

Dressez la table du petit-déjeuner la veille, c’est une belle motivation pour sortir de son lit et cela crée immédiatement une atmosphère chaleureuse et accueillante. Une cafetière ou un four programmable peuvent permettre à l’arôme du café ou à l’odeur de croissant chaud de vous réveiller, là, c’est sûr que le réveil sera plus facile. Et si vous avez en plus une belle vaisselle alors là…

Adoptez un animal de compagnie et devenez matinal

Chien ou chat peuvent s’avérer être d’excellents réveil matin. Si vous les habituez à la balade ou la nourriture de façon matinale, ils viendront vous chercher les jours suivants. Bon sinon, sans comparaison aucune, des jeunes enfants peuvent faire le même job !

Régularité et étirements

La clé de la réussite dans le temps, c’est au final de se réveiller sans alarme. Pour y parvenir, il vous faut avoir de la régularité. Votre horloge interne va se caler et vous vous réveillerez naturellement comme une fleur. Et cela tous les jours de la semaine, donc pas de grasse matinée qui vont créer un décalage. S’étirer dès le réveil dégourdi vos muscles et active votre corps. Plus vif, plus souple, plus tonique, vous êtes prête à attaquer cette journée.

Exercices physiques au réveil ? Pourquoi pas !

S’entraîner le matin au réveil présente de nombreux avantages :

  1. L’installation d’une routine d’entrainement sera plus aisée le matin que le soir après une longue journée. Une grande fierté d’avoir accompli quelque chose pour vous avant même d’avoir entamé votre journée de travail va vous apporter un bien-être colossal.
  2. S’entraîner avant le petit déjeuner, c’est jusqu’à 20% de graisses supplémentaires que vous allez pouvoir brûler. Votre métabolisme va grimper et vous allez brûler davantage le reste de la journée grâce au phénomène de récupération que votre corps va mettre en place.
  3. Vous avez du pain sur la planche au travail ? Aucun soucis. Faire des exercices ou aller courir le matin va booster votre productivité et votre humeur. Votre capacité à abattre du travail est augmentée.
  4. Maintenir une alimentation équilibrée au cours de la journée vous sera plus facile si vous avez fait une activité sportive le matin. L’adoption de ce mode de vie sain vous pousse à poursuivre dans cette voie le reste de la journée.

Les grasses matinées vous font du mal

Le dimanche débute vers 12 h et vous adorez. Votre corps lui n’apprécie pas et on vous explique pourquoi. Vous vous êtes levé tous les jours de la semaine à 6 ou 7 h, alors, le samedi et le dimanche, c’est la sacro-sainte récupération, votre récompense bien mérité pour tous ces efforts ! Vous pensez certainement que le manque de sommeil accumulé se rattrape grâce à ces grasses matinées, et bien c’est malheureusement erroné. Pire encore, cela augmente votre risque de développer des soucis cardiaques. En juin 2017, la revue américaine Journal of Clinical Sleep Medicine démontre que chaque heure de sommeil en plus durant les jours de repos accroît de 11% le risque de développer des maladies cardiovasculaires. Cette pratique crée un décalage de l’horloge biologique qui impact fortement vote humeur. Dormir davantage les jours de repos est une pratique qui se rapproche du « jet lag » du aux décalages horaires, on qualifie même cette pratique de « jet lag social ».

La semaine à Paris, le week-end à New-York

Votre corps aime la régularité et déteste les ruptures de rythme. Les ruptures que représente ces grasses matinées représentent donc un stress pour votre corps et crée donc un terreau très favorable aux maladies cardiovasculaires et au diabète de type 2. On parle de décalage quand l’amplitude dépasse 2 heures par rapport au rythme normal. Un décalage de 5 heures est vaincu comme une agression par votre corps. Vous pensez vous faire du bien mais en réalité vos grasses matinées vous épuisent. Comme si vous étiez à Paris la semaine et à New-York le week-end. Cela à l’air très cool sur le papier je vous l’accorde mais votre corps, lui, ne le voit pas du même œil. C’est qui explique également la difficulté d’attaquer une nouvelle semaine le lundi.

Sommeil insuffisant et de piètre qualité

Les 4 premières heures de votre nuit étant les plus réparatrices, les heures que vous grappillez en matinée apportent moins car le sommeil est plus léger et fragmenté avec des micro-réveils imperceptibles. On peut nuancer un peu le propos, si vous êtes un vrai couche-tard, vos 4 heures les plus réparatrices peuvent se trouver être au début de la matinée et vous seront tout aussi bénéfiques. Mais il faut garder à l’esprit qu’une vraie nuit complète est bien composé de ces 4 heures très réparatrices plus les autres heures aussi importantes. Le vrai problème, c’est la dette de sommeil crée dans la semaine et c’est sur cela qu’il faut agir, ce qui rendra plus facile l’élimination des grasses matinées.

Comment s’y prendre ?

Il n’existe pas de fatalité en la matière, quelques soit vos habitudes de sommeil, il est possible de les changer grâce à un cadre strict et une routine qui permettent de se caler sur des horaires plus adaptés. Notre société nous pousse à l’hyper-productivisme, surtout entre 30 et 45 ans, où l’on veut tout faire en une journée. Travailler, s’amuser, faire du sport… d’où la nécessité de se rattraper le week-end. La solution, même si pas toujours évidente pour tous, c’est se coucher plus tôt la semaine.Si courte nuit il y a eu, votre métabolisme préférera un lever pas trop décalé agrémenté d’une sieste au début d’après-midi. Mieux vaut donc se réveiller à 9 h et faire une sieste d’une heure après déjeuner que de se réveiller à 11 h ou midi et d’enchainer sur sa journée.Si la grasse matinée est une institution pour vous que vous n’êtes pas prêt à abandonner, alors tenter de conserver une bonne hygiène alimentaire et une activité physique régulière pour atténuer les effets de ce décalage.