boostez vos hormones du bonheur
Bien-être

Boostez vos hormones du bonheur !

Stimulez vos hormones bien-être

Se sentir bien de façon durable nécessite de stimuler nos hormones du bien-être, de boostez vos hormones du bonheur. Suivez le guide. Sérotonine, dopamine, endorphine, ocytocine, noradrénaline. Non il ne s’agit pas de médicaments mais bien d’hormones de notre cerveau qui sont toutes reliées à notre bien-être. La spécificité de ces hormones c’est qu’on peut y accéder par notre comportement, notre hygiène de vie et notre alimentation. On peut stimuler sa production de sérotonine (hormone de la bonne humeur), idem pour l’endorphine (sorte de morphine version naturelle), et idem également pour l’ocytocine (hormone de l’attachement et de la sécurité intérieure).

Alimentation plaisir

La manière dont on se nourri est de loin le meilleur moyen de booster vos hormones du bonheur. Privilégiez :

  • Les smoothies de l’été : idéal avec de la banane (vitamine B, magnésium et tryptophane) et de l’avocat (zinc, magnésium, acide gras, vitamine B et tyrosine qui lutte contre le stress). Ajoutez un peu de gingembre (riche en zinc, vitamine B et tryptophane).
  • Les graines de courge, de chia ou de sésame, sont riches en zinc et en oméga 3. A saupoudrer sans modération sur vos salades.
  • Sardines, thon rouge, flétan. Ces poissons riches en vitamine B, magnésium et oméga 3 doivent faire partie de vos basiques. Saviez-vous que le corps ne sait pas fabriquer lui-même l’acide gras oméga 3 ?
  • Poulet, poissons et légumes (surtout pois cassés, haricots secs, lentilles…) sont eux riches en tryptophane, acide aminé précurseur de sérotonine.

Pour votre intestin (votre second cerveau), privilégiez les aliments fermentés. Choucroute et yaourts consommés trois fois par semaine sont très appréciés par les gens de bonnes humeurs…

Cap sur les endorphines

6 minutes de marche rapide par jour (653 mètres !) augmentent de 30% nos endorphine. Cela permet également de lutter contre les « bad feelings », les émotions négatives, notamment le cortisol, hormone du stress (beurk). Le minimum pour se décrasser la tête, c’est 20 minutes semaine. Mais bon, si vous pouviez au moins poussez à une heure semaine, là vous êtes bien. Et si vous voulez aller encore plus loin, n’hésitez pas, il n’existe quasi pas de limite négative à l’activation des endorphines par l’activité !

Ocytocine

Pour l’ocytocine, abusez des câlins et contacts physiques. Un hug de 20 secondes et c’est bon. Faites le avant manger, ça coupe la faim en plus !

Dopamine

Pour la dopamine (hormone de la motivation, du plaisir et de l’excitation), il faut s’employer un peu plus car il va vous falloir quitter votre zone de confort et explorer des territoires inconnus. Un nouveau loisir, un nouveau pays. Alors bien sûr, cela peut être le kitesurf, le saut en parachute ou la salsa. Mais de façon plus simple cela peut aussi être essayer un nouveau chemin, s’intéresser à quelque chose de nouveau, faire preuve de curiosité en fait.

Méditation pour atteindre la paix intérieure

En plus d’être tendance, il est prouvé que la méditation a de réels effets sur notre cerveau. 2 fois par semaine pendant 2 mois et votre taux de cortisol (hormone du stress) chute. Alors qu’en parallèle votre endorphine, sérotonine et ocytocine sont stimulés. C’est un cercle vertueux, plus vous secrétez d’endorphines et d’ocytocine, plus vous savourer les petits bonheurs du quotidien, ce qui va encore augmenter vos hormones du bien-être. Bref, méditez ! Et pour vous aider à atteindre cet état de quiétude, on vous conseille notre théière fonte zen, nos plateaux et bols bambou, nos masques de relaxation et nos photophores.