barbecue
Cuisine et apéritifs

Barbecue spirit

3 méthodes pour allumer le feu

Si vous êtes Jon Draper dans Mad Men, allumer un barbecue en smoking ne vous posera pas trop de soucis car vous avez le barbecue spirit. En revanche, pour d’autres personnes moins habituées, cela peut rapidement devenir un chemin de croix. Passons en revue quelques techniques qui ont fait leurs preuves.

Passage en revue des bonnes techniques

Le doux fumet de barbecue est inimitable. Merguez, brochettes, poissons prennent instantanément une nouvelle dimension gustative lorsqu’ils sont préparés au barbecue. Par contre, rien de plus rageant que de tarder à mettre en route la cuisson. Vos amis ou votre famille sont là, assis, à déguster un petit apéritif, vos brochettes sont prêtes et attendent avec impatience de se faire griller. Mais vous n’arrivez pas à allumer le feu ! Alors pas besoin d’appeler Johnny, on passe en revue les bonnes techniques.

Allume-feu naturel et charbon

Les brutes utilisent l’alcool à brûler. Gel ou liquide. Les amoureux de la nature préféreront cire ou laine de bois. Nous vous conseillons d’éviter l’alcool à brûler. Car en plus d’être dangereux, le risque de donner un goût à la nourriture est plus que probable. On vous conseille donc d’allumer le coin de trois ou quatre allume-feux entourés de charbon. Pas trop serrés pour laisser respirer. Normalement, avec l’ajout de la laine de bois, on obtient de belles braises rapidement.

Méthode Koh-lanta

Retournons à l’âge de pierre et à la bonne vieille méthode qui a fait ses preuves maintes et maintes fois. A savoir, le papier journal et la cagette. Écologique, économique et efficace, que demande le peuple ? Bon, le papier journal n’existera plus d’ici quelques années, digital oblige, mais en attendant il est encore là ! Prenez garde à utiliser des cagettes bois brutes agrafées. Toute trace de colle est à proscrire. Journal et cagette avec un peu de charbon en fine couche, c’est un départ de feu rapide assuré.

Le choix du charbon

La qualité du charbon utilisé à son importance. Il vous faut la mention « Qualité restaurant », qui vous garantit une combustion pas trop rapide comme ceux de mauvais qualité.

La cheminée d’allumage, le top du top

Encore peu répandue, la cheminée d’allumage est pourtant LA solution la plus efficace pour obtenir de belles braises en un temps record. Ce petit cylindre métallique fait des merveilles. Le charbon doit être placé à l’intérieur et sous la cheminée un peu de papier journal froissé ou un allume-feu. En 20 minutes montre en main, la braise obtenue est parfaite. Une bonne cheminée coute entre 15 et 30 €. Elle deviendra indispensable très rapidement.

Braises express ?

  • En utilisant une cheminée d’allumage : 20 à 30 min (selon si on utilise du charbon ou un autre combustible).
  • Allume-feux ou une cagette : 45 min.
  • Et vous devez être bien équipé, alors foncez voir notre kit barbecue ! Il est complet et pas cher : spatule, pic, pince, tablier, brosse de nettoyage grille, et même spatule hamburger.

Barbecue light ?

Brochettes, côte de bœuf, saucisse, l’ouverture de la saison des barbecues a sonné. Et bien souvent, cela ne fait pas bon ménage avec le maintien de notre ligne. Voyons comment réussir à concilier ce plaisir estivale et le maintien d’une ligne de façon acceptable sans se priver. Voyons ensemble les viandes à privilégier, les moins grasses. Les quantités qu’il faut adopter pour limiter les dégâts, les sauces à choisir…

Bœuf, les morceaux à privilégier

Intéressons-nous au poids des lipides (donc du gras) par morceau. Côte, entrecôte et bas des côtes se situe à 18% de lipides. C’est beaucoup. A contrario, filet, pavé ou rumsteak sont à 5% de lipides environ. Et ils ne sont pas moins savoureux pour un amateur de bonne viande.

Gaz, électrique ou bois/charbon

Un nutritionniste averti (en vaut deux ?) vous conseillera d’utiliser une plancha au gaz ou électrique afin d’éviter tout risque de viande trop grillé par les flammes. Représentant un potentiel risque cancérigène. Si le fumet du barbecue charbon vous est indispensable, prenez donc garde à ne pas trop faire cuire. Petit truc, la marinade préalable. En pratiquant ainsi, les risques de de brûler sa viande sont réduit de façon considérable.

Saucisses

On les adore. Elles ont souvent beaucoup de goût, qu’elles soient à base de porc ou de volaille, elles permettent de suite de créer une atmosphère festive et estivale comme on les aime. Mais malheureusement, elles sont grasses. Une chipolata, c’est 10 g de gras. Or la ration quotidienne recommandée doit se situer entre 60 et 90 g selon votre poids.

Blanche comme neige

Les viandes blanches, poulet et dinde sont les viandes favorites des diététiciens. A contrario, travers ou côtes de porc sont à 27 g de lipides pour 100 g de viande.

Quantités

Fixez-vous sur 150 g par personne et votre silhouette n’y verra que du feux. Bon et on ne va pas se mentir, si vous souhaitez surveiller votre ligne, l’alcool doit rester raisonnable. Mais ne vous privez pas d’un petit apéritif tout de même !

Le poisson, un nuage flotte

Le poisson est 4 à 5 fois plus maigre que n’importe quelle viande pour une quantité de protéines équivalente. L’idéal, la cuisson en papillote. Vive les sardines grillées !

Temps de cuisson

  • 9 min pour une brochette de bœuf
  • 15 min pour brochette d’agneau
  • 12 min pour une brochette de poulet

Marinades

  • Pour 100 g de bœuf : sel, 50 g de persil plat, 10 piments d’Espelette, 10 g piment doux, 10 ml d’huile d’olive, 10 ml de vinaigre de vin
  • Puis pour 100 g de poulet : sel, cumin, 5 g de moutarde, 10 ml d’huile d’olive, 5 g de piment
  • Et enfin, pour 100 g d’agneau : sel et poivre, 1 citron, 1 gousse d’ail, 2 g de thym, 10 ml d’huile d’olive